ILE-D’YEU: Trop sauvage en hiver

L’Ile d’Yeu à la fin de l’hiver est sublime, balade en Vendée, sur l’Ile d’Yeu presque deserte, peu de vélos, quelques voitures, des plages sublimes. L’île de 23 km² se situe à 17km au large de la côte vendéenne.

L’île d’Yeu presente une grande diversité de paysages : longues plages et dunes côtières fixées par des bois de résineux ; côte sauvage aux falaises altières enserrant des criques de sable blond ; landes à l’herbe rase où frissonnent les armérias ; chemins creux sillonnant les combes et côtoyant les falaises ; bocage aux multiples parcelles où se nichent à l’abri des frondaisons de saules et de prunelliers et les maisons basses au toit de tuiles et volets de couleur.

Depuis 2014, le sentier côtier est homologué et balisé comme itinéraire de grande randonnée. Il a été baptisé GR 80. Cinq itinéraires de petite randonnée appelés sentes – sente des Marais, sente des Oyes, sente du Noroit, sente de Kreuzland, sente de la Meule – permettent chacun de découvrir une partie de l’île.

L’Ile d’Yeu a ete longtemps le premiere port thonier de la côte atlantique, l’Ile d’Yeu voue encore à la pêche une place active, débarquant sur ses quais : bars, lottes, soles, turbots, dorades, merlus, barbarins et crustacés.

Reportage HD – TV Quiberon 24/7 – 15 Mars 2015

tele-ile-dyeu