Voile: L’impitoyable Solitaire du Figaro

C’est la 47eme Course en Solitaire du Figaro, une epreuve nautique redoutable, impitoyable ou les marins ne dorment pas. Cette année 4 etapes, Deauville, Ile de Wight/Cowes, Paimpol et finale à La Rochelle. La Solitaire Bompard – Le Figaro se dispute en monotype, ( tous les bateaux sont identiques ) sans assistance, Chaque étape constitue une course. Le classement au temps de chaque étape ainsi que le classement général au temps attribuent des points au Championnats de France de Course au Large en Solitaire. Le Figaro Bénéteau 2 mesure 10m10, possede une grand-voile, un genois et un Spinnaker de 85m2

images HD Sea Events  – 29 Juin 2016

 

 

 

Les skippers n’avouaient ce Dimanche matin 3 Juillet comme Sebastien Simon que quelques petites tranches de sommeil voire une nuit blanche et il va bien falloir emmagasiner un peu de repos avant la dorsale qui attend la course demain, quelque part au milieu de la côte Atlantique jusqu’à BXA. Il reste plus de 250 milles à courir vers la bouée BXA et l’heure de vérité de cette troisième étape n’a pas encore sonné.
Sans surprise, les leaders du classement général provisoire sont au rendez-vous de cette troisième étape de La Solitaire Bompard Le Figaro. Après la boucaille de la Manche, voici donc l’Atlantique comme récompense d’une entame sportive. Avec à la clef du soleil mais aussi un fond de houle et des petits airs qui seront peut-être plus prompts à creuser des écarts en tête de flotte.

images HD Sea Events – 3 Juillet 2016

 

 

19h. Samedi 2 Juillet. Le coup de canon du départ de la troisième étape de la 47e édition de La Solitaire Bompard Le Figaro entre Paimpol et La Rochelle vient de tonner entre les pointes de Plouezec et de Minard, libérant les 39 solitaires vers une longue chevauchée de 410 milles. Sous un ciel parfois troué d’un bleu azur et un horizon pur au-dessus de l’archipel de Bréhat, sur une mer plate par ce vent d’ouest de 15 à 18 nœuds, les Figaro Bénéteau 2 ont entamé le parcours côtier de 9 milles sous génois. La première nuit promet d’être tonique le long des côtes de Bretagne nord entre les champs d’algues et les renverses de courants. Les skippers devraient doubler Ouessant par leur travers bâbord demain midi. C’est Vincent Biarnès (Guyot Environnement), excellent sur chaque départ depuis le début de l’épreuve, au coude à coude avec Alexis Loison (Groupe Fiva) et Xavier Macaire (Chemins d’Océans) qui a pris les commandes d’une flotte diablement compacte et visiblement pressée d’en découdre.

 

images HD Sea Events  – 2 Juillet 2016

 

Mercredi 29 juin à 12h 00mn 29s, Yoann Richomme a franchi en tête la ligne d’arrivée de la deuxième étape de la 47e édition de La Solitaire Bompard Le Figaro. Le skipper de Skipper Macif 2014 a mis 2 jours 20 heures et 29 secondes pour boucler le parcours Cowes/îles de Wight/Paimpol Lézardrieux de 430 milles (théoriques) à la vitesse moyenne de 6,32 nœuds.

Parti tambour battant de Cowes (île de Wight) dimanche dernier à 16h (heure française), aux trousses de Gildas Morvan (Cercle Vert), Yoann Richomme a fait parler la poudre au près dans la brise dès le début de l’étape. Tout au long des côtes anglaises, Skipper Macif 2014 navigue collé-serré avec Cercle Vert. Se déroule alors un impressionnant mano a mano entre les deux marins, rythmé par les renverses de courants, les pointes et les baies, et sur toute la traversée de la Manche. De ce duel aux couteaux, Richomme sort vainqueur à la pointe bretonne en doublant en première position le Trophée Suzuki à Portsall. Skipper Macif 2014 prend alors les commandes de la flotte et parvient à creuser l’écart. Fourbu, « crâmé », après une navigation de haute voltige tout au long des 430 milles parcourus, le Lorientais qui fêtera bientôt ses 33 ans, termine pour la première fois de sa carrière de Figariste (7e participation à La Solitaire) en tête d’une étape de cette course en solitaire à armes égales si exigeante.

images HD Sea Events  – 29 Juin 2016

 

Nicolas Lunven (Generali) et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) respectivement arrivés quelques 22 et 26 minutes après Yoann Richomme (Skipper Macif 2014), complètent le podium des arrivées au terme de cette deuxième étape entre le Solent et l’estuaire du Trieux. Morceaux choisis de leur impression à l’arrivée de ce parcours complet et complexe…

Nicolas Lunven (Generali) : « Je suis content de ma prestation. Yoann a vraiment été au-dessus du lot, il a été impressionnant du début à la fin. Le résultat est pour un peu meilleur que sur la première étape. On verra ce que cela donne au général. Il y a eu beaucoup de rebondissements, il s’est passé beaucoup de trucs notamment dans le groupe de tête. C’est chouette de faire étape comme ça, de se bagarrer à ce point là, c’est sûr qu’on n’est s’est pas ennuyé. Il ne fallait surtout pas décrocher. Il y a eu pas mal d’élastique sur cette étape et de temps en temps, il se rompait, il fallait toujours rester du bon côté de la rupture. J’ai pas mal dormi dans la descente de Wolfrock à Portsall et la dernière nuit sous spi le long des côtes de Bretagne nord. Ça tire un peu, c’est sûr, mais je me suis vautré dans mon avitaillement et j’ai surtout faim ! »

images HD Sea Events – 29 Juin 2016

 

 

Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) : «  Je suis fatigué, et il fait humide. C’était une belle grosse étape. Encore une fois, j’ai dû cravacher pour remonter après un début de course compliqué. Je me suis énormément battu. Yoann et Gildas (Morvan) ont pris la poudre d’escampette lundi matin, je savais qu’il me restait jusqu’à mercredi pour remonter. Je savais qu’à l’Occidentale de Sein et dans le Four, ça allait repartir par devant. Le plus petit écart que j’ai eu, c’est 1,9 mille, et ensuite cela s’est donc un peu creusé. Heureusement, le courant et le vent fort ont permis de limiter les écarts en temps à l’arrivée. Avec Generali, on était ensemble tout le temps, on a vraiment eu une belle bagarre avec Nico, on s’est vu toute la course. Je n’ai pas pris d’option extrême. je ne suis pas parieur, je me place sans prendre de gros risque. Une fois que la course en mer est terminée, la course à la récup’ commence. Hydratation, alimentation, sommeil pour être d’attaque samedi. Tant que la 4è étape ne sera pas finie, la course continue. Je serai vraiment content quand je serai sur la première place du podium. »

images HD Sea Events – 29 Juin 2016