ILE d’AIX: Un Phare peut en cacher un autre

Ce sont les deux gardiennes rouges et blanches de l’ile d’Aix, en Charente-Maritime, ces deux tours de 25 metres qui ne forment qu’un seul phare, signalent depuis plus d’un siècle les écueils à l’entrée du Pertuis d’Antioche, bras de mer entre Oléron et Ré très fréquenté par les plaisanciers. Ce phare est visbile par les navigateurs grace a ses deux couleurs, blanc et rouge, ce feu utilise quatre bloc optiques tournant autour de la source lumineuse. Une association a décidé de récolter des fonds pour sauvegarder en 2013 ce monument reconnaissable entre tous.

L’Ile d’Aix est un petit croissant de terre de 3km de long sur 700m de large, classé sur la liste des sites naturels remarquables, située a 20 minutes du continent au depart du port de Fouras.
Enjeu des rivalités des royaumes de France et d’Angleterre, l’île se hérisse de fortifications avec la création de l’arsenal de Rochefort (1666). Elle devient alors la pièce maîtresse du système défensif du port de guerre et de sa rade. Sous le Premier Empire, époque où l’activité militaire est à son paroxysme, elle est de fortifiée de nouveauu et transformée en île forteresse. Après une première visite en 1808, l’Empereur Napoléon Ier, au lendemain de la bataille de Waterloo, y passe quelques jours avant d’être exilé à l’île de Sainte-Hélène.

Reportage HD – Iles du Ponant TV – 12 Mai 2016 –