SAINT-NAZAIRE: Deux BCP Mistral pour l’Egypte

Les noms russes des deux bâtiments – le « Vladivostok » et le « Sébastopol » -, qui étaient soudés, sont effacés des coques. Selon l’entourage du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, les deux navires de guerre français Mistral promis à l’Egypte seront vendus pour environ 950 millions d’euros. Désinstaller les équipements russes des navires a été long. C’est un peu comme si vous démontiez une chaufferie. La chaudière, c’est facile à enlever. Mais il y a tous les tuyaux installés partout sur les bâtiments qu’il fallait démonter. Il fallait renvoyer aux Russes un système de situation tactique, des systèmes de télécommunication. En gros, des grosses armoires métalliques qui ont été expédiées par bateau aux Russes. Ça a été fait seulement en décembre dernier. Le gouvernement a affirmé que la revente des Mistral à l’Egypte était « une très bonne affaire », que la rupture du contrat russe était compensée.

Reportage HD – La Baule Télé – 4 Janvier 2016

tele-la-baule-