Golfe de Gascogne: Pollution apres le Naufrage

Les premieres images de la pollution dans le Golfe de Gascogne, un ATL 2 de la Marine Nationale a survolé la nappe d’une dizaine de kilometres de long, dans la zone du naufrage ce jeudi Matin.

Le navire italien « Grande America », qui a sombré ce mardi 12 mars, transportait 2 200 tonnes de fioul et 45 conteneurs remplis de matières dangereuses. Cela fait craindre une marée noire sur les côtes françaises. Les départements de Gironde et de Charente-Maritime ont placé leurs services en « phase de pré-alerte » pour anticiper la possible pollution des côtes. « Cette phase comprend la préparation et le prépositionnement des moyens antipollution nécessaires, et l’organisation des opérations de reconnaissance à venir » precisent les préfectures.

L’Etat fait tout pour « réduire l’impact » sur les côtes de la pollution aux hydrocarbures provoquée par le naufrage du navire italien Grande America, a déclaré le ministre de la Transition écologique François de Rugy jeudi sur BFMTV, évoquant des mesures en mer et à terre. Mardi 12 mars 2019, à 15h26, le navire italien « Grande America » a coulé par 4600 mètres de fond, à environ 180 nautiques (333 km) à l’ouest des côtes françaises. Le « Grande America » subissait un incendie depuis le dimanche 10 mars en soirée, dont la violence s’est amplifiée durant les 24 dernières heures. Le navire présentait sur son côté droit une forte inclinaison qui s’est aggravée au fil du temps.

images HD ©Marine Nationale – 14 Mars 2019

Appareillage du BSSA Argonaute du port de Brest en Bretagne, le Batiment de soutien est chargé de materiel de dépollution

images HD ©Marine Nationale – 14 Mars 2019

Conference de Presse Jeudi apres-midi à Brest du Capitaine de Frégate Riaz Akhoune, porte-parole du Préfet maritime de l’Atlantique. et de Stéphane Doll, directeur du CEDRE, le Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux .

Le vol d’observations aériennes réalisé Jeudi matin par un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale, en corrélation avec les constatations des moyens maritimes présents sur zone, a permis de mettre en évidence la présence de deux nappes d’hydrocarbures distinctes, à environ 170 nautiques (environ 315 km) à l’ouest des côtes françaises (La Rochelle). Ces deux nappes sont distantes l’une de l’autre d’une vingtaine de kilomètres. La première, d’une longueur approximative de 13 km et d’une largeur de 7 km, présente un aspect assez compacte, et se trouve au-dessus de l’épave. La seconde, d’une longueur de 9 km et d’une largeur de 7 km, présente un aspect plus morcelé.

images HD ©Marine Nationale – 14 Mars 2019

Bretagne télé