NDDL: La Gendarmerie évacue l’ex-ZAD

2 500 militaires, gendarmes mobiles et départementaux, 25 escadrons, commandés par trois Groupements tactiques de gendarmerie (GTG) et un Groupement opérationnel de maintien de l’ordre (GOMO), appuyés par des moyens spéciaux (hélicoptères et drones, Cellule nationale d’aide à la mobilité, antenne GIGN, PGHM peloton de gendarmerie de haute montagne …. ) procédent sous l’autorité de la préfète de Loire-Atlantique, à une opération visant à mettre fin à l’occupation illégale du site de Notre-Dame-des-Landes.

 

images ©Gendarmerie Nationale – 16 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 14 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 13 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 12 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 11 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 10 Avril 2018

 

 

 

images ©Gendarmerie Nationale – 10 Avril 2018

 

 

 

Un Zadiste a tiré volontairement des fusées anti-grele Mardi matin en direction de l’hélicoptere de la SAG, la Section aerienne de la Gendarmerie, voici les images tournées par la caméra embarquée de l’appareil alors qu’il survolait la ZAD. Le Parquet de Nantes a ouvert une enquete de flagrance du chef de violences aggravées.

 

images ©Gendarmerie Nationale – 10 Avril 2018

 

 

 

Suivons en video la mission des gendarmes, et le travail des huissiers de justice.

La premiere journée de l’operation s’est déroulée en présence de Nicole Klein, préfète de la région Pays-de-la-Loire et de la Loire-Atlantique, et du général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, Le 17 janvier 2018, le Gouvernement annonçait l’abandon du projet de construction de l’Aéroport du Grand Ouest sur le site de Notre-Dame-des-Landes, affirmait sa volonté de rétablir l’état de droit dans la Zone à défendre (Zad). 250 occupants illégaux s’opposaient à la libre circulation des personnes, sur la route départementale 281 dite  » route des chicanes ». L’emploi de VBRG lame a été nécessaire pour dégager plusieurs barricades enflammées.

L’opération a rencontré une violente opposition et les gendarmes ont du faire face à un certain nombre de dispositifs de piégeage tres dangereux. 13 squats ont été démantelés a déclaré la préfète de la région Pays de la Loire Nicole Klein, lors d’une conférence de presse. « Cette opération n’est en aucun cas une surprise », a-t-elle commencé. « Dès l’annonce du gouvernement, j’avais ouvert le dialogue », a souligné Nicole Klein. Un gendarme a ete bléssé à l’oeil, sept personnes interpellées ont été placées en garde à vue. La préfète a prévenu : « En cas de tentative de réoccupation, les forces de l’ordre interviendront sans délai pour ne pas laisser se réinstaller une zone de non-droit. Le retour à l’Etat de droit n’est pas négociable. »

 

images ©Gendarmerie Nationale – 9 Avril 2018

 

Nantes Bretagne Télé