SODEBO ULTIM: Folle remontée de l’Atlantique

Toujours en avance sur sa tentative de record du Tour du Monde, Thomas Coville, à la longitude de Buenos Aires, raconte les conditions difficiles de cette remontée de l’Atlantique Sud :
« Mer de face et beaucoup de changements de voiles , des vents entre 40 et 50 nœuds, ce n’est pas très facile. Sinon c’est sublimement beau et la température s’est bien réchauffée. »
Jour 35 : Thomas Coville a parcouru la moitié de l’Atlantique Sud à l’heure où Francis Joyon n’avait pas encore passé le Cap Horn en 2007.

images Team Sodebo – 11 Décembre 2016

 

Bretagne télé