Quiberon: Triathlon Grand Prix D1 Hommes

Ce samedi, Quiberon a sorti son plus beau soleil pour la 20ème édition de son triathlon, support de la 4ème étape du Grand Prix 2019. De magnifiques conditions pour que les clubs se remettent en route sur le circuit français après la coupure et les épreuves internationales du mois d’août, dont le Championnat du Monde de Lausanne qui est encore dans tous les esprits. Côté épreuve, la 3ème étape à Muret avait vu son format transformé en duathlon en raison d’un trop fort courant dans la Garonne mais rien de tel sur la presqu’île : triathlon au programme, comme prévu, avec plus en détails : 750 mètres de natation en mer avec un départ en box sur la plage, 19 kilomètres de vélo en deux boucles au plus près de la côte et un finish en course à pied avec 2 tours de 2,5 kilomètres sous forme d’aller-retour.

A 13h29, le coup de feu est donné sur la belle plage de Quiberon pour le départ de la course Hommes. La deuxième bouée passée, la bruyante annonce sonore du ferry revenant de Belle-Île presse les athlètes à nager plus vite pour revenir sur la plage. C’est Anthony Pujades (Poissy Triathlon), le vainqueur de l’étape de Châteauroux, qui entre le premier sur le tapis de l’aire de transition, accompagné de son coéquipier Antoine Duval et de Pierre le Corre (Montpellier Triathlon). Mais pas d’échappée à noter, les coureurs sont nombreux à les suivre pour prendre le vélo. La partie vélo se fait en peloton, avec un net écart entre le premier groupe et le second. Dans le premier, onze hommes prêts à en découdre. Chez les Pisciacais, Duval n’arrive pas à s’y positionner mais Pujades y est accompagné de Dorian Coninx, Tom Richard et Aurélien Raphaël. Les Sables Vendée Triathlon reste bien représenté également, démontrant une nouvelle fois leur solidité sur ce Grand Prix avec trois coureurs en place : les Australiens Luke Willian (3ème à Muret) et Matthew Roberts, accompagné du Russe Igor Polyanski. Roulant très forts, ces onze hommes arrivent en T2 avec 39 secondes d’avance sur le deuxième groupe composé de seize athlètes. Le Corre fait ici la meilleure transition et part devant, suivi de peu par le coureur du Triathlon Club Liévin Alois Knabl, et Anthony Pujades (Poissy Triathlon). Dorian Coninx réagit plus lentement mais il peut compter sur ses ressources en course à pied pour se reprendre. Peu après le rond-point marquant la fin du premier tour, le leader sur ses terres d’origines, Pierre Le Corre, croise ses poursuivants. Il a un peu moins de 10 secondes d’avance sur Coninx, Knabl et Pujades. Il creusera l’écart pour passer la ligne d’arrivée avec 18 secondes d’avance sur Coninx. Ce dernier, solide, ne lâche rien et laisse derrière lui Knabl et Pujades pour finir sur la deuxième marche. C’est Knabl qui complète le podium. À noter les belles remontées du Sablais Jelle Geens, vainqueur de la WTS de Montréal et médaillé de bronze à Hambourg, et du sociétaire de Saint-Jean-de-Monts Joao Pereira, 6ème sur le Test Event de Tokyo. Tous les deux présents dans le deuxième groupe sur le vélo, ils signent les deux plus belles courses à pied de l’épreuve et terminent en 5ème et 7ème position. Luke Willian (Les Sables Vendée Triathlon), qui finit 3ème lors de la dernière étape de Muret, finit aujourd’hui sixième et premier U23.

Le classement des clubs à l’issue de cette épreuve de Quiberon ne subit que des changements mineurs. Le champ des possibles reste donc ouvert pour la dernière étape de La Baule sachant que le coefficient y sera de 1,5. Seule exception de ce Grand Prix : le club de Poissy Triathlon semble aujourd’hui indétrônable après ses quatre victoires consécutives, remplissant pour l’instant son objectif de remporter toutes les étapes.

images HD ©AMP / FFTRI – 7 Septembre 2019

La presqu’île de Quiberon dans le Morbihan en Bretagne sud offre une vraie leçon de géographie. La presqu’ile de Quiberon s’étire en un fin ruban de terre de 14 km retenu par un isthme, appartenant autant au continent qu’à l’océan ! La presqu’ile de Quiberon reçoit les doux embruns d’un climat exceptionnel. Quiberon bénéficie d’un micro climat comme dans les îles,  et des effets bénéfiques du Gulf stream.
Quiberon est une presqu’ile adorée par les vacanciers qui souvent posent leurs valises une fois l’heure de la retraite venue. Quiberon est une station balneaire vivante toute l’année avec ses commerces, sa thalassothérapie et un programme d’animations variées qui se décline tout au long des saisons. A Quiberon, pour les amoureux de la nature, les lumières, l’océan et la végétation changent constamment pour proposer des paysages sans cesse renouvelés, que nous diffusons sur TV Quiberon 24/7, la television sur internet de la presqu’ile de Quiberon.

Au milieu du 19è siècle, la Grande Plage de Quiberon dans le Morbihan était bordée de dunes avec quelques maisons disséminées.  A Quiberon, tout va changer en 1882, l’arrivée du chemin de fer qui va faciliter l’accès sur la Presqu’île et Quiberon. Quiberon devient le lieu de villégiature privilégié des soyeux Lyonnais qui édifièrent les premières grandes villas. Quiberon est classée station balnéaire dès 1924 et la grande plage est aujourd’hui au coeur de la station. Retrouvez toute l’année son sable merveilleux sur TV Quiberon 24/7.

Port-Haliguen est le port de plaisance de Quiberon, Deux sculptures grandeur nature, le « pêcheur et l’ondine », offertes par le sculpteur allemand Karsten Klingbeil, se font face de chaque côté de l’entrée du vieux port.

Quiberon c’est sur TV Quiberon, si vous habitez à Quiberon, ou loin de Quiberon