VOILE: La Solitaire du Figaro 2017

Suivez la Course en Solitaire du Figaro en vidéo –

 

Les quarante-trois concurrents de La Solitaire URGO Le Figaro ont pris Samedi après-midi le départ de la deuxième étape (Gijon-Concarneau) à 16h09 après un retard et deux rappels généraux. Ils se sont élancés dans une petite brise thermique qui a su se faire désirer pour un parcours de plus de 350 milles vers la pointe Bretagne.

 

images Solitaire Urgo/Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 10 Juin 2017

 

 

Obliger d’abandonner sur la première étape de la Solitaire-Urgo-Le Figaro, Erwan Tabarly le skipper d’ «Armor Lux» ne peut plus jouer le général. Mais brigue la victoire d’étape. Le bateau a cassé une pièce qui tient la barre de flèche, obligeant le marin a reparer aux sables dOlonne, port le plus proche. Erwan Tabarly est l’un des Figaristes les plus réguliers.

images Solitaire Urgo/Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 8 Juin 2017

 

 

La première étape de La Solitaire URGO Le Figaro a été remportée ce mercredi à 0h01’16 par Nicolas Luven (Generali), vainqueur de sa première étape sur l’épreuve, devant Adrien Hardy (Agir Recouvrement) et Sébastien Simon (Bretagne-CMB Performance).
Nicolas Lunven est originaire de Vannes dans le Morbihan.

images Solitaire Urgo/Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 7 Juin 2017

 

 

images Solitaire Urgo/Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 6 Juin 2017

 

 

Après deux heures d’attente devant Pauillac pour cause d’absence de vent, les 43 skippers de La Solitaire URGO Le Figaro se sont élancés dimanche à 16h30 pour la première étape à destination de Gijon (420 milles). Une étape qui s’annonce animée au vu des conditions annoncées dans le Golfe de Gascogne. Il a fallu s’armer de patience pour assister au départ de La 48e Solitaire URGO Le Figaro. Le vent attendu sur la ligne s’est en effet fait désirer, obligeant les 43 skippers à faire des ronds dans l’eau devant la Marina Pauillac-La Fayette, pour le plus grand bonheur des nombreuses personnes massées sur les quais, qui ont ainsi pu profiter plus longtemps du spectacle des Figaro. Eole a finalement daigné se lever et le départ a été donné à 16h20 par Hervé Le Lous, président du groupe URGO. Mais trop pressés d’en découdre après ces deux heures à ronger leur frein, les solitaires en ont été quittes pour un rappel général et un second (bon) départ, à 16h30.

images Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 4 Juin 2017

 

 

images Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 4 Juin 2017

 

 

images Sea Events – Bordeaux Surf TV – 3 Juin 2017

 

 

images Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 3 Juin 2017

 

 

images Sea Events – Sailing BRETAGNE Télé – 3 Juin 2017

 

 

 

SALING VOILE Bretagne Télé - La web TV de la voile en Bretagne

 

En 1970 s’est déroulée la première édition de La Solitaire; elle s’appelait alors la course de l’Aurore car elle était organisée par le journal du même nom. En 1980, Le Figaro rachète l’évènement qui porte maintenant son nom.
Ses fondateurs, Jean-Louis Guillemard et Jean-Michel Barrault ont souhaité créer une course en solitaire avec deux étapes et sans assistance ouverte aussi bien aux meilleurs professionnels qu’aux amateurs. Au fil des années, elle est devenue l’une des plus prestigieuses courses à la voile en France.
Au départ, tout type de bateaux participaient. Cependant, après 1980, la course est passée sur des prototypes Half Tonners dessinés à l’origine pour la course en équipage. En 1991, un nouveau cap est franchi avec l’arrivée du Figaro Bénéteau I, spécialement conçu par Jean-Marie Finot pour la course en solitaire. En 2003, un nouveau bateau, plus long et plus puissant est choisi, c’est le Figaro Bénéteau 2 encore en activité aujourd’hui.
La course prend, historiquement, toujours son départ de France avec un parcours total compris entre 1 500 et 2000 milles. Mais La Solitaire URGO Le Figaro fait escale chaque année dans des pays étrangers, en particulier l’Espagne, l’Irlande, la Grande-Bretagne.