Arromanches | Vestiges du Port Artificiel

Arromanches et les vestiges du port artificiel sur la plage du débarquement aux portes de l’hiver dans le Calvados en Normandie. Au cœur des plages du débarquement de juin 1944,- nom de code : opération Neptune – à proximité de Caen et Bayeux, Arromanches dans le Calvados doit sa renommée aux vestiges du port artificiel.

Sur la plage d’Arromanches lors de la bataille de Normandie, immédiatement après le jour J, 6 juin 1944, les Alliés établirent le port Mulberry B, un port artificiel provisoire afin de permettre le débarquement de matériel lourd, sans attendre la conquête de ports en eaux profondes, tels que ceux du Havre ou de Cherbourg. Arromanches fut épargnée par le gros des combats le Jour J. Les Britanniques construisirent d’énormes caissons flottants en béton armé, appelés « Phoenix » qui après avoir été remorqués à travers la Manche devaient être assemblés côte à côte en les coulant grâce à l’ouverture de vannes afin de créer des quais et jetées formant une digue et délimitant le port artificiel.

Les troupes anglaises ont débarqué plus à l’Est, entre Asnelles et Ver-sur-mer, et ont libéré Arromanches par la terre le 6 juin au soir. Le port artificiel d’Arromanches dans le Calvados fut mis en service le 14 juin 1944. Pendant les cent jours de fonctionnement du port, artificiel d’Arromanches ont été débarqués 2,5 millions d’hommes, 500 000 véhicules, 4 millions de tonnes de matériel.

vidéo HD ©Normandie Bretagne Télé – 2 Décembre 2022


Normandie Bretagne Télé